Bienvenue

aux halles
de la cartoucherie

Programme du jour

Activités permanentes

Se restaurer et faire ses courses :
25 commerces de bouche à retrouver sur
la Place du marché

Flâner, lire, faire des emplettes : Une librairie, une boutique concept store, une friperie, un fleuriste se tiennent également aux abords de la Place du marché

Faire du sport : Du squash, de l’escalade, des activités de mieux-être, de la danse Hip Hop, du renforcement musculaire.

Travailler : Une centaine de postes de travail en coworking

La cartoucherie

↪ Un quartier historique en pleine transformation

Un quartier historique

Site implanté au cœur de Toulouse, la Cartoucherie a vu se succéder des activités militaires et industrielles liées à la formation de personnel et à la production d’éléments d’armements pendant plusieurs siècles.

1802
La Ville met à disposition des terrains pour l’Arsenal de Toulouse pour l’implantation d’un Polygone d’Artillerie servant de champ de tir aux canons fabriqués et d’entraînement pour l’école d’artillerie.
1876
Construction d’un atelier de chargement de cartouches métalliques
1885
La Cartoucherie emploie 1250 personnes qui y chargent 500 000 cartouches par journée de 10 heures.
1918
Durant le premier conflit mondial, l’établissement prend une extension considérable, 14 730 personnes travaillent sur le site en 1918.
1970
La Cartoucherie compte 295 bâtiments et ateliers (représentants 160 000 m2) sur un terrain de 82 hectares, sillonné par 15 km de rues et 6,5 km de voies ferrées.
1990
Les arsenaux Terre sont désétatisés. La Cartoucherie intègre le groupe GIAT Industries qui décide de la fin de la fabrication de munitions à Toulouse (1993-1995) et se tourne résolument vers l’électronique pour produire les boitiers et les câbles du char Leclerc.
2005
L’activité industrielle prend fin définitivement. Seuls deux bâtiments emblématiques sont conservés : les Halles de la Cartoucherie et le futur cinéma Véo. Des ex-salarié·es mais aussi des ami·es de la Cartoucherie sont regroupé·es au sein de l’Association des Anciens de la Cartoucherie de Toulouse (AACT), forte de plus de 250 adhérent·es.

Les Halles de la Cartoucherie souhaitent témoigner de l’histoire de ces femmes et ces hommes à travers des photographies d’archives et des podcast qui seront à découvrir dans le quartier de la Cartoucherie et dans plusieurs espaces des Halles.
2016
Le collectif Cosmopolis emporte l’Appel à Manifestation d’Intérêt de la ville de Toulouse pour la réhabilitation des Halles de la Cartoucherie en un lieu hybride avec des activités culturelles, de restauration, de sport et des espaces de travail.
2018 - 2019
Le collectif propose près de 450 événements (dont 95% gratuits) organisés avec de nombreuses structures du territoire : concerts, expositions, projections, spectacles, festival de graff, de sport. Cette période de préfiguration permet au collectif de construire des relations solides avec ces partenaires territoriaux, et de jouer pour certains le rôle d’incubateur.

Conception architecturale & chantier de réhabilitation

En septembre 2021, le chantier de réhabilitation des Halles de la Cartoucherie débute. Il est opéré par le promoteur Redman et deux cabinets d’architectes : Compagnie Architecture & Oeco architectes. 

Le bâtiment est labellisé NoWatt par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée qui apporte un soutien financier de 1,7 million d’euros dans le cadre de l’éco-rénovation de ces ateliers centenaires.

13 500 m2
de surface

3,5 M€
d’achat du terrain

17,6 M€
de travaux

10% d’heures d’insertion
sur le chantier*

*soit un total de 22 700 heures en juin 2023

LE PROJET URBAIN

L’écoquartier La Cartoucherie grandit au cœur de la ville de Toulouse, aménagé par Oppidea sur une friche urbaine de 33 hectares, siège historique d’une fabrique de munitions d’avant-guerre.

Ecoquartier innovant et bien desservi, la Cartoucherie concilie densité urbaine et développement soutenable, permettant à ses habitant.es de faire le choix d’un vivre ensemble durable et participatif : réseau de chaleur et de froid issus d’énergies 100% renouvelables, absence totale de rejet d’eaux pluviales aux réseaux d’assainissement et des stationnements mutualisés en parkings silos.

La Cartoucherie propose aussi une mixité d’usages avec logements, bureaux, commerces, services et équipements publics.