→ Retour aux articles

→ La première pierre des Halles

14/12/2021

Les Halles de
la Cartoucherie
posent leur première pierre

Il aura fallu un collectif d’entrepreneurs engagés aux profils complémentaires et
quatre années de travail soutenu pour que COSMOPOLIS fasse émerger ce tiers-
lieu, en plein cœur de Toulouse. Guidé par les valeurs fondatrices que sont
l’innovation sociale, la transition écologique mais aussi la coopération économique et
l’animation culturelle, COSMOPOLIS concrétise ce projet privé en mêlant la force et
la détermination d’entrepreneurs expérimentés et la volonté de déployer un projet
d’intérêt collectif au côté des acteurs publics.
Les Halles de la Cartoucherie ont débuté en septembre dernier les nécessaires
travaux de réhabilitation de la grande halle, ainsi que la construction du bâtiment
annexe qui à terme accueillera la salle de spectacle. Et c’est en ce vendredi 19
novembre que les porteurs de projet, les partenaires et les collectivités impliquées
ont réuni la presse à l’occasion de la pose de la première pierre et rappelé les
caractéristiques essentielles de ce tiers lieu aux proportions inégalées et à la
proposition sans précédent :13500 m2 d’équipements, une halle gourmande, des
espaces de coworking, des installations sportives, une conciergerie de quartier et
une offre culturelle riche qui fera de ce lieu un pôle d’attractivité incontournable et
totalement inédit sur l’agglomération tant elle rassemblera par sa diversité et son
éclectisme.
En présence de Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie Pyrénées
Méditerranée, Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, Annabelle Viollet, Directrice
Régionale Occitanie Banque des Territoires, il a été rappelé le calendrier de chantier
jusqu’à l’ouverture des portes des Halles programmée en mai 2023. En attendant
cette date et afin de poursuivre la logique d’ouverture et de maintenir le lien avec les
publics, COSMOPOLIS inaugure un nouvel espace : les 500 qui ouvrira ses portes le
1 er décembre.
Véritable cabinet de curiosités, les 500 s’installe à quelques mètres de la halle, en
plein quartier de la Cartoucherie, pour proposer en ouverture régulière une
programmation gastronomique et culturelle durant tout le temps du chantier. Installés
de façon pérenne : une pizzeria, deux corners de restauration, une cave à vins, un
bar, cette offre sera complétée par une programmation culturelle riche.

Crédit photo : Nohoia

Discours des associés Cosmopolis prononcé par l’associé fondateur Gilles Jumaire :

« Madame la Présidente de notre Région Occitanie,
Monsieur le Maire de notre ville de Toulouse,
mesdames et messieurs les partenaires, mesdames ,
messieurs ,

Je vous souhaite la bienvenue sur notre chantier et
vous remercie de votre présence

Au nom de notre collectif Cosmopolis que j’ai l’
honneur de représenter aujourd’hui, j’aimerais vous
évoquer en quelques mots notre projet hors norme qui
nous rassemble, et avant tout vous présenter les
différents associés qui travaillent depuis 5 ans à sa
création sur des valeurs qui nous unissent.

– Sébastien de Hulster – Président de Lotjas et de la
foncière  immobilière responsable De Watou
– Thierry Monassier – Associé, référent en charge de
la restauration sur toute la Halle
– Le groupe associatif UCPA représenté par son
Directeur Général Guillaume Legaut.
– Bellevilles, specialisé dans les alternatives
immobilières au service des territoires et des
utilités sociales représentée par Alexandre Born, 

Directeur Général et Adrien Ramirez, Directeur
général délégué
– Jérémie Loewenbruck Directeur de Palanca et
associé de Bellevilles, spécialisé dans l’ innovation
sociale qui aura entre autre, la charge de la
Conciergerie de quartier
– Pierre Olivier Dupuy représentant The Roof pour
le sport, avec l’espace d’escalade et de bien être
mais aussi très impliqué dans la culture
– Et moi je suis Gilles Jumaire spécialisé dans la
culture, fondateur des Productions Bleu Citron.
Ils ne sont pas associés dans le sens investisseurs mais
aussi importants dans le projet, Ludovic Rémus, notre
chef d’orchestre financier et nos collaboratrices Louise
Denis, Marie Domitille Marcouire et Cécile Bouissou.
Des femmes enfin car vous aurez remarqué que la
parité n’a pas été respecté entre les associés. Mais 2
personnes féminines très importantes sont à l’origine
du projet : les architectes.
La Cartoucherie est une ambition portée par un
collectif d’entrepreneurs privés qui ont voulu
réhabiliter et refaire vivre un vieux batîment industriel
avec le projet d’en faire un Tiers Lieu.

Projet atypique que nous avons porté avec conviction.

Avant l’accord définitif des Banques et de la Région
nous avions investi 3 millions dans les études de
conception et de constructions avec nos architectes ici
présents, les bureaux d’études, les avocats et
conseillers, ainsi que deux années de préfiguration
événementielle dans cette halle. Ce qui fut notre
moyen de communication. Donc une vraie prise de
risque, avec autant d’émulation que de
questionnements.

Un Tiers Lieu pour nous est avant tout un lieu de vie.
Un lieu du vivre ensemble. Un lieu de vie autour du
travail, de la restauration, du sport, du bien-être et de
la culture.

Nous sommes fières de vous présenter Les Halles de la
Cartoucherie comme le futur plus grand Tiers-lieu de
France qui déploiera 13 500M2 d’ activités au
quotidien : 3000M2 de gastronomie, 3000M2 de sport
(escalade, raquette, salle de sport et bien-être), une
salle de spectacle hybride de 500 places assises ou 800
assis/debouts) et près de 3500 M2 d’ espaces au
service du quartier ( espace petite enfance, une salle de
danse, conciergerie…). Un cinéma de quartier avec 3
salles et un hôtel complètent l’écosystème, portés par

d’autres acteurs ici présents avec qui nous travaillons
main dans la main.

Plus qu’une simple cohabitation, les Halles de la
Cartoucherie oeuvrent à décloisonner les différentes
activités pour qu’elle deviennent complémentaires et
se nourrissent mutuellement, au travers d’une
programmation éclectique et pluridisciplinaire.

Un lieu qui décloisonne, inclusif, une place publique, un
carrefour, un point de rencontre. Dans lequel la
dimension socio-culturelle a une place prépondérante
et se positionne comme une activité transverse à l’
ensemble des rôles.

C’est aussi un projet immobilier conséquent par sa
taille et ses ambitions (250 emplois créés)

Notre projet a évolué depuis l’accord de validation par
le Conseil Municipal du 10 Mars 2017

Nous avons investi la Halle pour un premier événement
en Décembre 2017. Jusqu’à l’ hiver 2019 qui fût suivi du
Covid, nous l’ avons animé dans le cadre de notre
Préfiguration avec différents événements culturels,
sociaux, sportifs à 95% gratuits pour le public. Suite aux
retours qui nous ont été faits, les sollicitations

d’acteurs locaux, nous avons alors pris conscience de la
dimension sociétale de notre projet et la nécessité d’y
inclure plus fortement encore que nous l’avions
imaginé au départ, une dynamique sociale et culturelle
au-delà de la salle de spectacle. Des services de la
Métropole, ont évoqué récemment une V2. C’est juste.
Nous sommes sortis de la partie construction et
financement.
Néanmoins nous n’oublions pas pour autant toutes
les entreprises, les hommes et femmes qui travaillent
actuellement sur la construction .

Nous sommes maintenant dans la période de mise en
place de l’exploitation ; ce qui fait apparaître des
évidences. Notre projet n’a pas été pensé comme un
projet immobilier. Il s’agit d’autre chose ; un projet
sociétal plus global, intégrant une approche sociale et
véhiculant avec force et détermination nos valeurs que
sont la transition, l’inclusion et l’entreprenariat.

Ce fût difficile pour des entrepreneurs privés comme
nous mais grâce, d’ abord à la Métropole, qui eu
confiance dans la réalisation de notre projet et qui a
nous a vendu ce bâtiment industriel, la Région qui
nous a soutenu et participé financièrement dans le
cadre des appels à projet No Watt, la Banque des
Territoires Occitanie avec qui nous sommes associés
sur la réalisation de la construction, les 4 Banques (

Caisse d’Epargne, Arkéa Crédit Mutuel, Crédit
Coopératif et la Banque Postale) qui nous ont soutenu
dans le financement, Oppidéa notre partenaire sur l’
élaboration et l’intégration de notre projet dans le
quartier.
Et maintenant Redman Occitanie, promoteur qui
conduit la réalisation de ces importants travaux et avec
qui nous travaillons en étroite collaboration.

Sans eux nous ne serions pas là et tout notre collectif
Cosmopolis tient sincèrement à vous remercier. Nous
voulons aussi remercier les architectes ici présents (
Compagnie Architecture, avec Chloé Bodart et Jules
Aymard ainsi qu’ OECO avec Vanessa Larrère ) et pour
qui, cela n' a pas toujours été facile.

Nous remercions également les anciens salariés de la
Cartoucherie et toutes les associations de quartier et
de Toulouse qui nous ont soutenu depuis le départ,
avec qui nous avons travaillé et avec lesquelles nous
concevons de nombreux projets pour demain.
En attendant l’ouverture prévu en Mai/juin 2023, de la
Halle dans laquelle nous sommes, et la Salle de
Spectacle en Septembre de la même année, nous allons
participer à l’animation du quartier avec un lieu que
nous avons appelé les 500 situé face à la future entrée
près de la station de tramway. Ce sera un laboratoire,

une préfiguration de notre projet dans l’esprit de ce
que nous avons fait dans la friche en 2018 et 2019.
Vous pourrez nous y retrouver à partir du 1 er
Décembre.
Merci encore à tout le monde et je laisse la parole à
Madame Annabelle Viollet, directrice régionale
Occitanie Banque des territoires. »


Précédemment :   Chantier des Halles : L'interview Redman

→ Retour aux articles